Retour

 

LANGON

Airbus (C'était un parcours atypique)

En attendant la construction du ponton Visitons les quais

 

     
 

 

 

Échelle des crues de la Garonne

  • 7 avril 1970 - 13.64
  • 6 mars 1930 - 12.30
  • 6 février 1952 - 11.75
  • 11 mars 1927 - 11.32
  • 17 décembre 1981 - 11.14
  • 6 avril 1897 - 10.19
  • 21 janvier 1955 - 10.08
  • 10 décembre 1937 - 10.01
  • 15 décembre 1940 - 9.65
  • 5 février 1936 - 9.53
  • 31 décembre 1959 - 9.50
  • 6 janvier 1966 - 9.29
  • 10 décembre 1944 - 9.16
  • 15 décembre 1982 - 9.01
  • 11 juin 1891 - 8.56
  • 4 février 1978 - 8.50
  • 21 mars 1901 - 7.98

ALLEGORIE DE LA GARONNE

"Garonne c'est le cœur, le sang, la raison d'être de mon pays" Michel Serres

 

 

 
 

LES POISSONS MIGRATEURS

- alose - alosa fallax

- créac - esturgeon - accipenser sturio

- lamproie - petromyzon marinus

LES PÊCHEURS DE SABLE

Les pêcheurs de sable pratiquaient leur activité sur la Garonne jusqu'au début du vingtième siècle, grâce à des barques à fond plat pouvant atteindre jusqu’à vingt mètres de long. Ces embarcations qu'on manœuvrait avec une longue griffe étaient capables de transporter environ cinq mètres cubes de sable.

 
 

LA BARQUE

La barque est une petite embarcation qui permet de traverser d'une rive à l'autre sur de courtes distances pour rejoindre les ports des villages sur la Garonne. Elle est très utilisée pour la pêche des poissons migrateurs.

LE BAC

Le bac servait à traverser d'une rive à l'autre car il y avait très peu de pont. Les passeurs transportaient les hommes, les marchandises, les animaux et les charrettes pour lutter contre le courant, ils remontaient le long du rivage utilisant les lents tourbillons des contre-courants, puis allaient directement en force.

 
 

LE BATEAU A VAPEUR

Le 3 aout 1918 est lancé à Lormont le premier bateau à vapeur "La Garonne" ce bateau mesurait 24m36 de long et 5m60 de large et son tirant d'eau de 0m97. Le bateau marche avec une grosse chaudière et un système de roues à aubes qui poussent l'eau pour le faire avancer.

LA GABARE

La gabare utilise sa voile et le courant pour se déplacer sur La Garonne. Elle est faite en bois, son fond est plat et dispose d'un gouvernail pour se diriger. Elle transporte un grand nombre de passagers, mais aussi des marchandises, du vin, mais aussi des pierres qui partent vers l’Amérique.

 
 

LA YOLE DE COMMISSIONS

La yole de commissions était une sorte d'épicerie flottante. C'était une grosse barque recouverte d'une cabane qui se déplaçait sur les bords de La Garonne. Le villageois attendaient la yole pour acheter leurs légumes, leurs viandes leurs fruits, leurs œufs, leur lait et leurs draps...

LA MIOLE

La miole est une longue "guigue" de 15 mètres, adaptée pour La Garonne. Son fond est plat pour se faufiler dans les voies de navigation peu profondes. L'avant est relevé pour que le bateau ne s'enfonce pas dans l'eau. Il est muni d'une longue rame indispensable pour lutter contre le courant.

 
   
 

 

 
fleche haut